Vendredi 22 septembre 5 22 /09 /Sep 12:46
Ecarquillant les yeux, il ne comprit pas en voyant que mes oreilles et mon cou en étaient dépourvus.

- Ton alliance ? Mais retire-la et va la poser sur l'étagère dans le couloir. Ca ne craint rien ici.
- Non, ce n'est pas ça ...
- Quoi alors ?
- Je ... Comment te dire ?



Puis, au diable ! Il est temps que je sache ce que je voulais.

Je dénouais alors ma serviette en me relevant et écartant les pans, j'exhibais ma poitrine au géant noir. Ses yeux s'ouvrirent d'étonnement en voyant les anneaux d'or briller au bout de mes seins aux aréoles larges. Instantanément il se releva.

- Ah ouais ... Attends ! Je vais t'aider à les enlever.

Il ne voulait visiblement pas laisser le soin à qui que ce soit d'autre que lui, pas même moi, la responsabilité de cette tâche. Il s'approcha de moi. Je voyais que le spectacle avait fait son petit effet sur le sexe du grand noir. Sans aller au maximum, il semblait déjà être plus consistant que lorsque je suis entrée.



Il se planta devant moi et sans un geste de trop, de la façon la plus neutre qui soit, il saisit l'un des anneaux et dévissa la fermeture. Puis il me saisit le sein dans sa large paume, l'engloutissant presque, alors même que je n'étais pas la plus mal lottie, et de l'autre, il fit tourner l'arceau dans le trou pour le dégager de mon téton, involontairement dressé. Il posa l'anneau sur la table puis recommença avec le deuxième. Ensuite, il me prit l'annulaire gauche et retira mon alliance. Ce dernier geste me débarrassa de mes derniers scrupules : il me sembla que je n'étais plus lié à mon mari jusqu'à ce que je le remette. Il collecta les bijoux puis se dirigea vers la porte lorsque je le retins par le bras :

- Attends ... Ce n'est pas fini ...
- Quoi ?
- Un dernier ...

Je décroisai complètement ma serviette puis écartai mes cuisses : l'anneau qui me traversait le clitoris s'offrait à son tour au regard de plus en plus émerveillé de François. L'anneau semblait entreposé dans le coffret à bijoux que constituait mes grandes lèvres glabres, ouvertes et détendues par la chaleur ambiante, trempées par la transpiration comme si une excitation sournoise les avait mises dans cet état. François, avec un sourire, le premier que je lui vis avoir de la soirée, saisit délicatement de l'index et du pouce, mon minuscule pain de sucre boursoufflé pour l'étirer légèrement et de l'autre main, il dévissa à son tour l'anneau pour le faire glisser et le retirer.

- J'adorerai te les remettre tout à l'heure Flo.
Par Flower - Publié dans : Flower - Confessions d'une femme adultère
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Laissez vos messages ...

Je recherche quelques volontaires pour commenter la perception que vous avez des différentes héroïnes du blog. Cela m'aiderait beaucoup de connaître votre avis. Cliquez sur le nom correspondant pour être redirigé directement sur la page correspondante.



Qui suis-je ?

Moi c'est Flower ... Je n'ai pas de talent particulier pour l'écriture mais j'adore la littérature érotique (et le sexe en général mais ça, vous verrez plus tard si vous êtes gentils). Aussi je me lance dans l'aventure du blog avec cette volonté.

Si le blog peut vous paraître décousu, c'est volontaire. J'aimerais le rendre un peu interactif et attractif. Votre mission, cher lecteur, consistera à assembler le patchwork des publications ... Vous verrez, ce n'est pas très difficile :)


Voilà et gros bisous de bienvenue.



Vous êtes  à être venus me voir  ... (Personne n'en saura rien :))

 

 

Retourner à l'ACCUEIL

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
annuaire sexe lien dur

Exprimez-vous ...

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Dites-moi ...

W3C

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus