Lundi 2 octobre 1 02 /10 /Oct 12:55
La pièce était, comme au sous-sol seulement éclairé par une grande cheminée et des dizaines de bougies odorantes disséminées ça et là dans la pièce. Seul les craquements occasionnels du bois dans la cheminée, nos halètements, nos corps qui glissaient l'un contre l'autre ainsi que les froissements du tissu du sofa agréaient le silence qui régnait dans la demeure de François. Parfois encore, mes faibles gémissements couinaient mais sinon, aucune vie ne semblait animer la pièce : on se serait cru dans un cimetière.

Par quelques touchettes sur mon corps, François me fit retourner. Le plus incroyable est que nous n'avons pas échangé un mot depuis la sortie du sauna. François, un genou posé sur le sofa, entre mes cuisses semblait admirer une oeuvre. Moi, j'admirais son pénis toujours au maximum, luisant de ma mouille, battant sur ses cuisses. Je suivis la direction de son regard en me redressant sur le coude et le mien tomba sur mon entrejambe, sur le gouffre béant qui m'ornait le pubis. Ma chatte ressemblait à une bouche grande ouverte et dégoulinante. Je passais furtivement mon index sur les parois internes laissées à l'air libre ... François ne me laissa pas plus le temps et il posa sa main sur mon épaule pour me forcer à me recoucher complètement : j'obéis et François avança le pubis vers mon visage. Pensant qu'il voulait me le faire sucer, je commençais à ouvrir la bouche mais François s'arrêta lorsque son pénis tendu fut au dessus de ma poitrine. Il prit son engin dans sa main droite et commença à le masturber posément avec un rythme aussi lent que lorsqu'il me pilonnait les reins quelques secondes plus tôt. Il se masturba ainsi longuement, me faisant admirer ses mouvements fermes, allongée sous lui, entre ses cuisses. Il se masturbait toujours ... Puis il commença à accélérer quelque peu ses mouvements ... Puis il accéléra encore et sa jouissance vint brusquement, comme une riviére souterraine jaillisant après avoir été comprimée durant des siècles. Les jets puissants jaillissaient par vagues pour atterrir sur mes seins : il visa mes mamelons pour finir par les couvrir d'une mare visqueuse et blanc épais. J'étais un peu étonnée de cette manière de parachever un orgasme mais mes yeux grands ouverts continuaient à le regarder avec admiration alors même qu'il finissait de s'épancher, les yeux clos, un sourd et léger râle au fond de sa gorge. Il avait ses muscles tendus et saillants comme la corde d'un arc. Je restais immobile : je ne voulais pas rompre le charme en prenant la moindre initiative. Il s'allongea délicatement à côté de moi. Je n'avais pas joui cette fois-ci mais l'osmose était telle que je haletais de concert avec François quand il reprit son souffle, posé sur le coude et allongé tout contre mon corps. Je me retournais sur le côté pour lui faire face et mes frêles jambes se perdirent entre ses immenses cuisses noueuses. De mes orteils, je lui caressais délicatement la peau ébène, comme une chatte reconnaissante et ronronnante. Son sperme figé restait collé presque sans couler sur mes tétons durcis et partout entre mes seins.
Par Flower - Publié dans : Flower - Confessions d'une femme adultère
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Laissez vos messages ...

Je recherche quelques volontaires pour commenter la perception que vous avez des différentes héroïnes du blog. Cela m'aiderait beaucoup de connaître votre avis. Cliquez sur le nom correspondant pour être redirigé directement sur la page correspondante.



Qui suis-je ?

Moi c'est Flower ... Je n'ai pas de talent particulier pour l'écriture mais j'adore la littérature érotique (et le sexe en général mais ça, vous verrez plus tard si vous êtes gentils). Aussi je me lance dans l'aventure du blog avec cette volonté.

Si le blog peut vous paraître décousu, c'est volontaire. J'aimerais le rendre un peu interactif et attractif. Votre mission, cher lecteur, consistera à assembler le patchwork des publications ... Vous verrez, ce n'est pas très difficile :)


Voilà et gros bisous de bienvenue.



Vous êtes  à être venus me voir  ... (Personne n'en saura rien :))

 

 

Retourner à l'ACCUEIL

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
annuaire sexe lien dur

Exprimez-vous ...

Calendrier

Novembre 2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
<< < > >>

Dites-moi ...

W3C

  • Flux RSS des articles
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus